Les lichens

Les lichens résultent d'une association symbiotique entre un champignon (être hétérotophe) et une algue (être autotrophe). On peut voir sur cette préparation microscopique d'une coupe transversale de lichen : l'algue (unicellulaire, chlorophyllienne) et les filaments de mycélium du champignon. (photo MPA)

Le thalle des lichens peut être fruticuleux comme chez les espèces du genre Usnea se développant ici sur les branches d'un mélèze dans une forêt Alpine... (photo AV)

...ou foliacé comme chez les espèces du genre Xanthoria. Les cupules sont des apothécies qui permettent la reproduction sexuée du champignon. L'algue symbiotique se multiplie de manière végétative uniquement. (photo PG)

D'autres lichens comme Acarospora oxytona présentent un thalle dit "crustacé", adhérent parfaitement au substrat. (photo PG)

Chez le genre Cladonia, certaines espèces présentent un thalle horizontal foliacé sur lequel se dresse un thalle fructiculeux pouvant prendre la forme de coupes élancées. (photo MPA)

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)