Les modes de vie

La plupart des espèces de champignons sont saprophytes et se nourrissent en dégradant la matière organique morte. C'est le cas de ces pleurotes qui se développent sur une souche morte. (photo PG)

D'autres champignons ont évolué vers le parasitisme provoquant des mycoses aux animaux et aux plantes. La maladie du charbon du maïs est provoquée par un champignon parasite Ustilago magelis. (photo HJ)

Le mycélium des champignons parasites de plante pénètre les cellules et s'y développe. (photo PG)

D'autres champignons entretiennent des relations symbiotiques avec les plantes. C'est le cas des mycorhizes. Certaines espèces forment un manchon de mycélium autour des racines et envahissent les espaces intercellulaires. C'est la cas par exemple ici chez le bouleau. (photo MPA)

D'autres espèces symbiotiques pénètrent les cellules des racines. On parle alors d'endomycorhize comme celà peut être observé ici au niveau d'une coupe transversale de racines d'orchidée. (photo MPA)

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)