Glycolyse

Si l'on prend le glucose comme exemple de nutriment, la première phase de sa dégradation est la glycolyse. Elle se réalise dans le hyaloplasme.

Celle-ci se réalise de la même manière chez la plupart des organismes :

  • elle ne nécessite pas d'oxygène,

  • elle permet, par une dégradation incomplète du glucose, de récupérer une énergie assez faible.

Fig. 01 : La glycolyse
Fig. 01 : La glycolyse

Comme on le voit sur Fig. 01, le glucose est phosphorylé puis isomérisé en fructose-1,6 bisPhosphate (bis P). Celui-ci est alors coupé en deux trioses phosphate (le dihydroxyacétone phosphate et le glycéraldhéhyde phosphate).

Ces deux corps peuvent s'isomériser et joueront des rôles importants dans l'ensemble du métabolisme carboné. Par une suite de réactions, les trioses phosphate sont oxydés en acide phosphoglycérique (intervention du NAD) puis transformés en acide pyruvique (pyruvate).

2 ATP sont utilisés dans la première phase du système (du glucose aux trioses phosphates). 2 ATP sont formés par la transformation d'un triose phosphate en pyruvate.

Etant donné qu'il y a 2 trioses phosphates par molécules de glucose, il y a 4 ATP formés.

Le bilan (4 ATP - 2 ATP) correspond à la formation de 2 ATP.

Chez les organismes anaérobies, l'acide pyruvique est transformé en composés secondaires qui sont éliminés (fermentations).

Chez les organismes aérobies, elle est suivie par la respiration (dans la mitochondrie) qui, par la dégradation complète du glucose en présence d'oxygène, permet la récupération d'une très forte quantité d'énergie.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)