Spectres d'absorption des pigments

On utilise un spectrophotomètre qui décompose la lumière blanche en ses différentes radiations selon leur longueur d'onde.

Le spectrophotomètre analyse l'intensité lumineuse transmise pour chacune des longueur d'onde. Si on interpose une cuve remplie d'une substance colorée (un pigment) sur le trajet lumineux, la lumière transmise diminuera pour les longueurs d'ondes absorbées par cette substance. On obtiendra alors le spectre de transmission de la lumière à travers cette substance et, par différence, le spectre d'absorption des radiations lumineuses caractéristiques de cette substance. Ces spectres peuvent être réalisés avec les pigments bruts extraits ou avec les différents pigments séparés par chromatographie.

1. Spectre d'absorption des pigments bruts

La solution de pigments bruts a été préparée par extraction globale d'une feuille de plante supérieure, à l'aide d'éthanol ou d'acétone.

Fig. 01 : Spectre d'absorption des pigments bruts d'une feuille
Fig. 01 : Spectre d'absorption des pigments bruts d'une feuille

De haut en bas : spectre coloré de la lumière blanche, spectre coloré d'absorption des pigments, spectre d'absorption obtenu au spectrophotomètre.

Le mélange de pigments bruts absorbe principalement dans le bleu (< 450 nm) et le rouge (650-670 nm).

2. Spectre d'absorption de la chlorophylle a

Fig. 02 : Spectre d'absorption de la chlorophylle a
Fig. 02 : Spectre d'absorption de la chlorophylle a

De haut en bas : spectre coloré de la lumière blanche, spectre coloré d'absorption de la chlorophylle a, spectre d'absorption obtenu au spectrophotomètre.

Conclusion : La chlorophylle a absorbe fortement à 430 nm (bleu) et 660 nm (rouge).

3. Spectre d'absorption de la chlorophylle b

Fig. 03 : Spectre d'absorption de la chlorophylle b
Fig. 03 : Spectre d'absorption de la chlorophylle b

De haut en bas : spectre coloré de la lumière blanche, spectre coloré d'absorption de la chlorophylle b, spectre d'absorption obtenu au spectrophotomètre.

Conclusion : La chlorophylle b absorbe fortement à 445 nm (bleu) et 645 nm (rouge).

4. Spectre d'absorption du carotène

Fig. 04 : Spectre d'absorption des carotènes
Fig. 04 : Spectre d'absorption des carotènes

De haut en bas : spectre coloré de la lumière blanche, spectre coloré d'absorption des carotènes, spectre d'absorption obtenu au spectrophotomètre.

Conclusion : Le carotène absorbe essentiellement entre 400 et 500 nm.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)