Système AMX

Dans ce système AMX, les trois protons ne sont pas isochrones et subissent chacun des interactions spin-spin différentes. On observera trois couplages distincts, , et qui ont des valeurs différentes en général.

Examinons tout d'abord la partie A du système.

Le proton est couplé avec le proton ce qui entraîne un premier dédoublement du signal. On obtient un doublet. Ce doublet soumis à son tour au couplage avec le proton se trouve à nouveau dédoublé. Les constantes de couplages et n'étant pas identiques, il n'y a pas de superposition des signaux. Il en résulte un doublet dédoublé dont les quatre raies sont d'égale intensité.

Les effets des couplages étant concomitants, on arrive au même résultat en prenant en compte dans un premier temps le couplage et ensuite le couplage .

Quel que soit l'ordre dans lequel on applique les couplages, on aboutit à la même multiplicité.

La situation est analogue pour la partie M du spectre.

On applique cette fois-ci les constantes de couplages et . Le signal qui en résulte est aussi un doublet dédoublé.

On arrive aussi à la même multiplicité en appliquant les couplages en ordre inverse, d'abord puis ...Bien entendu puisque les couplages sont concomitants.

Dans la dernière partie, le proton est couplé avec les protons et .On observe les couplages et .

On arrive toujours à la même multiplicité en appliquant les couplages en ordre inverse...Toutes les perturbations du signal sont présentes simultanément, celle des électrons (à l'origine de ), celles des noyaux voisins (à l'origine des J)

En définitive, un système AMX est constitué de trois parties caractérisées chacune par un doublet dédoublé. Le couplage n'est présent que dans la partie A et la partie M. Le couplage se retrouve dans la partie A et la partie X, enfin le couplage se manifeste dans les parties M et X.

Chaque doublet dédoublé sera centré sur le déplacement chimique attendu du proton correspondant. L'ensemble des surfaces d'un doublet dédoublé correspond à une intégration relative à un proton. La surface de chacun des signaux correspond donc à un rapport d'intégration 1/4.

On trouve un tel système AMX dans le spectre de l'acétate de vinyle.L'absence de symétrie moléculaire entraîne l'absence d'isochronie et les trois protons du vinyle ne sont pas isochrones. On a un système AMX.Ce système coexiste avec un qui résonne sous forme d'un singulet.Notez accessoirement l'importance de la plage des déplacements chimiques des protons éthyléniques.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)