Polysoufrés

Si la molécule contient plusieurs , le pic P + 2 est un bon indicateur pour dénombrer ces atomes.

Ce sulfure de diéthanethiol présente une synthèse des coupures des dérivés soufrés saturés. Le pic P est assez intense (moins que pour les sulfures cependant) avec 24 % ; il est accompagné par un P + 2 de 3 % soit une intensité relative de 12.5 % pour une prévision de 3 * 4.4 % soit 13.6 %, ce qui est assez performant vu le manque de précision sur l'intensité du P + 2.

L'ion à 120u (21%) correspond à P - 34 soit P - ; il est accompagné par un P + 2 à 122 u d'intensité relative 2 % soit 9.5 d'intensité relative au P (pour un ion disoufré : 2 * 4.4% soit 8.8 % prévu).

L'ion 94, correspond à la perte de 60, plus précisément de (61 - 1), soit la perte de avec le retour du fonctionnel sur le central.

On observe aussi le 61, , qui est ici pic de base.

Remarque

Notez la série des ions légers du , 32 / 33 / 34 / 35 correspondant à / / et ( protoné).

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)