Choix du schéma à utiliser

Dans l'étude des circuits comportant des éléments en série, la représentation du générateur par un modèle de Thévenin, associée à l'utilisation du diviseur de tension, permet souvent de simplifier la résolution des problèmes.

Dans l'étude des circuits comportant des éléments en parallèle, c'est la représentation du générateur par un modèle de Norton, associée à l'utilisation du diviseur de courant, qui permet souvent de simplifier la résolution des problèmes.

Exemple

Un générateur a une f.é.m. E = 20 V et une résistance interne r = 50

  • Le générateur alimente deux dipôles montés en série, de résistances et . Quelle est la tension aux bornes de ?

Si on utilise le modèle de Thévenin, on peut considérer qu'on a une source de tension idéale de f.é.m. E alimentant un diviseur de tension formé des 3 résistances r, et . d'où :

Application numérique : . On aurait trouvé la même valeur avec le modèle de Norton, mais le calcul aurait été plus long.

  • Le générateur alimente deux dipôles montés en parallèle, de résistances et . Quelle est l'intensité du courant dans ?

On utilise cette fois le modèle de Norton, et on peut considérer que l'on a une source de courant idéale débitant une intensité dans 3 dipôles en parallèle : c'est un diviseur de courant à 3 branches. D'où :

Application numérique : . Avec le modèle de Thévenin, on aurait trouvé la même chose, mais après un calcul bien plus laborieux !

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)