Physique
Précédent
Suivant
Limite de résolution intrinsèque

Considérons un système centré optiquement parfait dont les pupilles d'entrée et de sortie et limitent le faisceau utile dans les espaces objet et image.

L'ouverture du faisceau utile conditionne seule le rayon de la tache d'Airy et les figures de diffraction sont celles que l'on obtiendrait en remplaçant le système par deux lentilles convergentes et diaphragmées par et et dont les distances focales seraient : et .

Dans l'espace image les rayons des taches de diffraction sont vues du centre de la pupille de sortie sous le même angle (de même pour l'espace objet et )

Dans l'espace image la pupille de sortie limite le faisceau et est le rayon angulaire de la tache de diffraction correspondant à un point objet à l'infini :

, de même dans l'espace objet :

si A' et B' images des points A et B satisfont au critère de Rayleigh nous avons :

et si le système est aplanétique pour les points A et A' :

L'angle sous lequel la limite de résolution linéaire est vue de la pupille d'entrée ne dépend que du rayon de cette pupille et de la longueur d'onde :

  • si l'objet est à l'infini :

    la limite angulaire de résolution de l'objet est

  • si l'objet est dans le plan focal objet :

  • si l'objet et l'image sont à distance finie

    , étant inférieur ou égal à 1 et étant la longueur d'onde de la radiation dans le milieu objet, on voit que :

    Une radiation ne peut pas transmettre d'information sur des détails dont l'ordre de grandeur est inférieur à une demi- longueur d'onde.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)