Les gymnospermes - Morphologie du cormus
Seqoïas, Etats-Unis (photo MPA)
Seqoïas, Etats-Unis (photo MPA)

Chez la plupart des espèces de conifères, le sporophyte est arborescent. Il peut atteindre des tailles impressionnantes de plusieurs dizaines de mètres comme c'est le cas chez le seqoïa. La grande taille est associée à une longévité de plusieurs centaines d'années.

Seqoïas, Etats-Unis (photo MPA)
Seqoïas, Etats-Unis (photo MPA)

Les conifères sont souvent groupés pour former de grandes forêts.

Rameau de seqoïadendron (photo MPA)
Rameau de seqoïadendron (photo MPA)

Le sporophyte comprend des organes vrais : tiges, racines, fleurs et feuilles réduites à des écailles imbriquées les unes aux autres comme chez le seqoïadendron...

Rameau d'araucaria (photo MPA)
Rameau d'araucaria (photo MPA)

...plus large et disposées de manière spiralée sur la tige comme chez l'araucaria...

Rameau de sapin (photo MPA)
Rameau de sapin (photo MPA)

...d'aiguilles disposées dans un plan comme chez le sapin...

Rameau de cèdre (photo MPA)
Rameau de cèdre (photo MPA)

...ou encore de fines et longues aiguilles disposées de manière spiralée à l'extrémité de courts rameaux, comme chez le cèdre.

Rameau de mélèze (photo MPA)
Rameau de mélèze (photo MPA)

La plupart des espèces de conifères sont à feuilles persistantes. Néanmoins, certaines espèces comme le mélèze perdent toutes leurs aiguilles en automne.

Coupe Transversale dans une aiguille de pin (photo MPA)
Coupe Transversale dans une aiguille de pin (photo MPA)

La coupe transversale dans une aiguille de pin montre qu'elle est constituée de tissus différenciés : un épiderme protecteur en périphérie, du sclérenchyme, un parenchyme palissadique chlorophyllien assimilateur, un parenchyme médullaire et des tissus conducteurs de sève : phloème et xylème.

Détail de l'épiderme (photo MPA)
Détail de l'épiderme (photo MPA)

Pour assurer les échanges gazeux, l'épiderme est muni de stomates. La cuticule protège et imperméabilise la surface des aiguilles.

Coupe transversale d'une tige de pin (photo MPA)
Coupe transversale d'une tige de pin (photo MPA)

La croissance en épaisseur des tiges est assurée par un cambium ou "méristème secondaire". Son activité épouse le rythme des saisons. Au sein des files radiales de cellules de xylème secondaire, on trouve des canaux secréteurs.

Coupe longitudinale d'un xylème de pin (photo MPA)
Coupe longitudinale d'un xylème de pin (photo MPA)

Le xylème des gymnospermes est caractérisé par la présence d'aréoles qui permettent les échanges de sève avec les autres tissus. On parle alors de trachéides aréolées.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)