Les angiospermes - Morphologie du cormus
Bouleau (photo PG)
Graminées (photo VT)
Lierre (liane) (photo VT)

La génération sporophytique est largement prédominante chez les angiospermes. Les plantes sont de forme variées et se sont adaptées à de nombreux milieux.

On rencontre par exemple des espèces arborescentes (ex. bouleau), herbacées (ex. blé) ou des lianes (ex. lierre). Ces plantes sont formées d'axes aériens (portant des feuilles) et d'axes souterrains : les racines.

L'organe de reproduction est la fleur.

Coupe longitudinale d'un méristème caulinaire (photo JZ)
Coupe longitudinale d'un méristème caulinaire (photo JZ)

La croissance des tiges est assurée par un groupe de cellules indifférenciées situé à l'apex : le méristème apical. Ce méristème produit aussi des ébauche foliaires qui deviendront des feuilles.

Feuille d'érable (photo PG)
Feuille d'érable (photo PG)

Les feuilles sont de formes variées. Elles peuvent être composées ou simples, comme c'est le cas chez l'érable. Elles sont constituées du pétiole qui les relient à la tige et du limbe, dont la fonction est de capter l'énergie lumineuse pour réaliser la photosynthèse.

Coupe transversale de feuille de houx (photo MPA)
Coupe transversale de feuille de houx (photo MPA)

En coupe transversale, la feuille apparaît délimitée par un épiderme et une cuticule à la face supérieure (ou interne) ; et par un épiderme pourvu de nombreux stomates à la face inférieure (ou externe).

Elle est constituée à la face supérieure d'un parenchyme palissadique formé de cellules chlorophylliennes étroitement jointives : c'est le tissu qui capte la lumière.

A la face inférieure, les cellules plus rondes sont séparées les unes des autres par de grandes lacunes : c'est le parenchyme lacuneux dédié aux échanges gazeux avec le milieu extérieur. Ces deux tissus jouent un rôle complémentaire dans la photosynthèse.

La croissance des tiges en épaisseur est assurée par des méristèmes secondaires ou "cambium". Leur activité rythmique est à l'origine des cernes du bois, dont le nombre indique l'âge d'un arbre. (photo MPA)

La croissance des racines est assurée par le méristème radiculaire. (photo JZ)

Racine pivot (photo MPA)
Racine pivot (photo MPA)

L'appareil racinaire sert à ancrer la plante dans le sol, et y puiser l'eau et les sels minéraux. Dans certains cas, il peut jouer le rôle organe de réserve.

Plage criblée du phloème (photo PG)

Le phloème est impliqué dans le transport de la sève élaborée qui contient les produits de la photosynthèse, en particulier les glucides. Les cellules du phloème communiquent entre elles grâce aux plages criblées qui les séparent, on parle alors de tubes criblés.

Coupes longitudinales : vaisseaux du xylème (photo MPA)

Les angiospermes possèdent des tissus structurellement et fonctionnellement bien différenciés.

Le xylème est impliqué dans le transport de la sève brute : eau et sels minéraux. Ce tissu est constitué de cellules mortes dont les parois se lignifient progressivement pour donner les vaisseaux annelés et spiralés (photo du milieu ci-dessus) et les vaisseaux réticulés (dernière photo ci-dessus).

Collenchyme (photo MPA)
Collenchyme (photo MPA)
Sclérenchyme (photo MPA)
Sclérenchyme (photo MPA)
Fibres (photo MPA)
Fibres (photo MPA)

Il existe aussi des tissus destinés à renforcer la résistance mécanique des organes : c'est le cas du collenchyme aux parois cellulosiques épaissies et du sclérenchyme aux parois lignifiées épaisses.

Le sclérenchyme peut donner des fibres qui sont de longues cellules aux parois très épaisses.

Parenchyme (photo MPA)
Parenchyme (photo MPA)

Les parenchymes sont des tissus assimilateurs ou de réserve.

Epiderme (photo MPA)
Epiderme (photo MPA)

Les épidermes, recouvrant tous les organes, sont munis de stomates qui régulent les échanges gazeux avec le milieu extérieur.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)