Les gymnospermes - Reproduction

Nous étudierons la reproduction des gymnospermes à travers l'exemple du pin. (photo PG)

Les pins présentent à la fois des cônes femelles... (photo PG)

...et des cônes mâles. (photo PG)

Coupe Transversale d'un jeune cône femelle de pin (photo MPA)
Coupe Transversale d'un jeune cône femelle de pin (photo MPA)

En coupe transversale, on peut voir que les cônes femelles sont constitués d'écailles sur lesquelles se différencient des ovules. Ces écailles ovulifères prennent naissance à l'aisselle des bractées. L'ensemble constitue une fleur femelle. Le cône femelle de pin est un ensemble de fleurs ou inflorescence femelle.

Coupe Longitudinale d'ovule de pin (photo MPA)
Coupe Longitudinale d'ovule de pin (photo MPA)

L'ovule est comme chez les préspermaphytes constitué d'un tégument, du nucelle, et du gamétophyte femelle, ou "endosperme".

Au niveau de l'endosperme on distinguera deux archégones rudimentaires qui contiennent chacun un gamète femelle, ou "oosphère".

Coupe Transversale d'un cône mâle de pin (photo MPA)
Coupe Transversale d'un cône mâle de pin (photo MPA)

En coupe transversale, le cône mâle de pin apparaît constitué d'étamines. Chaque étamine possède à sa face inférieur deux sacs polliniques au sein desquels se développent les gamétophytes mâles ou grains de pollen. Un cône mâle de pin est constitué de plusieurs étamines, on parle donc de fleur mâle.

Observation de 2 ballonets aérifères
Observation de 2 ballonets aérifères

A maturité, les grains de pollen sont disséminés et transportés par le vent (aérophilie) grâce aux ballonets aérifères. (photo MPA)

Au contact du nucelle de l'ovule, le grain de pollen se développe : il y a formation d'un tube pollinique qui transporte le gamète mâle jusque dans un archégone. (photo MPA)

A maturité, le cône femelle de pin se dessèche et les écailles s'ouvrent afin de permettre la dissémination des graines. (photos PG)

Chaque écaille porte deux graines ailées afin être disséminées par le vent. (photo MPA)

Les graines, ici chez le pin pignon, sont constituées d'un tégument lignifié, protecteur, qui dérive de la transformation du tégument de l'ovule. Au sein de l'endosperme, où se sont accumulées les réserves nutritives après la fécondation, se trouve l'embryon, ou "jeune sporophyte", qui se développera lorsque les conditions extérieures seront favorables. (photo MPA)

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)