Aromatiques tétrasubstitués en 1, 2, 3, 5.

Quelle que soit la nature des substituants, aliphatiques ou non, les deux protons ne seront isochrones que s'il existe une symétrie dans la molécule. Ce n'est pas le cas ici. Le OH sort bien au-delà de 10 ppm...

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)