Chimie
Précédent
Suivant
Interactions multipolaires

A courte distance, l'approximation dipolaire n'est pas suffisante pour rendre compte correctement de l'interaction entre les particules chargées qui composent les deux entités. Il faut faire appel à des moments électriques de complexité supérieure.

On doit ainsi tenir compte d'interactions mettant en jeu des moments quadrupolaires. On a représenté ci-contre un moment quadrupolaire en plaçant deux charges positives et deux charges négatives sur les sommets d'un parallélogramme.

Alternativement, on peut le représenter en disposant des charges positives et négatives en alternance à la surface d'une sphère.

Quadrupôle
Quadrupôle

Quadrupôle

On peut alors tenir compte d'interactions de type dipôle-quadrupôle ou quadrupôle-quadrupôle qui décroissent respectivement comme et dans les gaz et les liquides. Ces interactions attractives sont plus faibles que les interactions entre pôles et dipôles.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)