Biologie
Précédent
Suivant
Estimation des valeurs sélectives

Vous devez avoir obtenu des valeurs identiques à celles du tableau suivant

Génotype

Total

(1) Nombre d'adultes observés

9365

2993

29

12387

(2) Fréquences observées

0,7560

0,2416

0,0023

1

(3) Fréquences attendues dans l'hypothèse du modèle de

Hardy-Weinberg

0,7688

0,2160

0,0152

1

Si l'on suppose que dans la population actuelle la variation des fréquences allèliques est très lente pour que l'on puisse considérer que ces fréquences ne varient pas de façon appréciable entre deux générations successives, les fréquences génotypiques des nouveaux nés de la génération suivante seront donc sont égales aux fréquences "attendues" calculées ci-dessus.

En faisant le rapport des lignes (2)/(3) nous estimerons les rapports de survie des différents génotypes, que nous normaliserons ensuite pour obtenir des valeurs sélectives relatives.

Nous obtenons ainsi:

Rapport (2) / (3)

0,98

1,12

0,15

Valeurs sélectives relatives

0,88

1

0,13

Nous remarquerons que les génotypes ne sont pas totalement létaux et que les hétérozygotes ont effectivement la valeur sélective la plus élevée.

Cette dernière condition est bien celle qui permet le maintien d'un polymorphisme génétique stable.

En utilisant les estimés des wi ci-dessus, calculez la fréquence attendue de l'allèle à l'équilibre.

Lorsque vous aurez effectué ce calcul passez à la page suivante.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)