Biologie
Précédent
Suivant
Evolution dans les populations naturelles

Si l'on considère que les populations sont aujourd'hui à l'état d'équilibre, les calcules effectués en utilisant les équations du modèles de base suggèrent que les mutations ont pu apparaître il y a au moins mille ans, et même plus si l'état d'équilibre est atteint depuis longtemps.

Le paludisme est quant à lui une maladie fort ancienne qui existait probablement il y a plus de 2000 ans autour de la Méditerranée. Il a pu être introduit plus récemment en Afrique centrale par la pratique de culture sur brûlis, qui aurait facilité l'apparition de places d'eau, favorisant la reproduction du moustique. Ceci montre donc l'importance des facteurs écologiques et de leurs interactions avec les processus génétiques.

Pour l'avenir on doit s'interroger sur les conséquences de la résistance aux médicaments anti-paludiens que le plasmodium développe, ainsi que sur les effets du réchauffement de la planète qui pourraient conduire cet agent à se répandre vers les régions septentrionales.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)