Exemple n°1

Soit un composé de formule brute (2 centres d'insaturation)

Mis à part le pic correspondant au solvant (noté S), le spectre BB présente 5 pics (donc pas d'isochronie concernant les carbones puisque la formule brute indique que le composé est en ). Les 4 pics les plus blindés sont en dessous de 65 ppm et a priori ne contribuent pas à l'insaturation, alors que le cinquième qui résonne à 176 ppm contribue pour 1 centre d'insaturation (c'est l'hypothèse ). En l'état, on compte 1 centre caractérisé par un carbone fonctionnalisé. Il reste donc un second centre à placer qui peut être soit un cycle, soit une liaison .

Une étude plus avancée des déplacements chimiques (notamment de la fonction) permet d'opter pour un cycle. En effet,

  • si le carbone fonctionnel est de type , alors il reste 2 oxygènes qui seraient difficiles à placer. on ne peut pas avoir de (vu qu'il n'y a pas d'autre carbone fonctionnel sortant au-delà de 100 ppm...), ni de . l'azote n'étant plus disponible pour ;

  • si ce même carbone est un carbonyle , son blindage relatif plaide pour un ester (voire un amide) ce qui utilise les deux oxygènes (ou interdit puisque l'on aurait ).

L'hypothèse étant désormais exclue, on a ( ou ) et un cycle pour justifier les deux centres d'insaturation. Nous reviendrons plus loin sur ce composé.

Légende :
Apprendre
S'évaluer
S'exercer
Observer
Simuler
Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)